La femme

par Shannah

La femme, belle ou moche, intelligente ou belle, voilée ou non, séductrice ou prude…

La femme cristallise l’art

Femmes aux courbes débordantes, à l’intimité exposée ou faussement cachée, aux poses lascives ou héroïques, peintes, sculptées, chantées ou écrites… La femme est depuis toujours célébrée par les artistes. Les artistes peignent le réel, et qu’est la vie si l’on en excepte l’amour ? La femme est-elle plus belle que l’homme ? Des traits plus fins, des formes érotiques par essence, et toutes les parures qu’elle revêt… La femme est un objet d’amour,   l’actrice de l’amour, la cause du chagrin, un symbole, elle peut n’être que femme ou représenter l’humanité… Car c’est en elle que s’enracine la vie.

La femme n’est pas apte à philosopher

« Le bonheur est une femme » dit Nietzsche. Dans ses écrits, il dévalue constamment les aptitudes intellectuelles de la femme, et réduit son rôle à une machine à plaisir et à procréer. Pourquoi pas. La femme est longtemps tenue à l’écart de l’instruction, et, si on lui apprend quelque chose, c’est pour tenir un rang social. La femme n’est-elle alors bonne qu’à s’accrocher au bras de son mari et à le mettre en valeur ?

La femme est vaine

« Une femme sans parfum est une femme sans avenir » Coco Chanel. La femme ne pense-t-elle qu’à s’habiller et à briller en société ? C’est certes un plaisir inavouable… Mais qu’est-ce qui échappe à la vanité ? La femme aime qu’on la regarde, mais certaines femmes ont la force de se regarder elles-mêmes et seules.

On meurt pour la femme 

« Une femme qui a un amant est un ange, une femme qui a deux amants est un monstre, une femme qui a trois amants est une femme. » Victor Hugo. La femme est cruelle, quand elle aime et quand elle n’aime pas. Tout s’éclipse et elle seule règne. Quitte à déclencher ne guerre qui englobe un vaste ensemble… Qu’importe ?

 

« Femme et vin ont leur venin. »

Publicités